Wolfenstein disponible sur Steam

La plateforme d’achat et de téléchargement en ligne de jeux de Valve, Steam, compte maintenant un nouveau jeu : Wolfenstein !
Malheureusement, il coûte plus cher (60 euros) qu’une boite en magasin, ce qui n’est pas très malin de la part d’id Software et Activision…
Si vous voulez par contre acheter la version boite en ligne, n’hésitez pas à le faire via la boutique de Fortress Wolfenstein, et en même temps aider le site !

Démo du jeu sur le XBox Live

Une version démo de Wolfenstein est apparue aujourd’hui sur la plateforme online de la console XBox 360, le Xbox LIVE Marketplace.
Elle pèse 578 Mo, et ne nécessite aucun point pour être téléchargée.
Rien n’a été confirmé officiellement, et rien de ce genre n’est disponible pour les autres plateformes (PC et PS3), donc gageons que cela changera bien vite !

Wolfenstein banni en Allemagne !

Si vous avez joué à Wolfenstein, vous avez pu remarquer la présence de croix gammées et autres symboles nazis dans le jeu, qui renforcent la véracité des lieux durant la Seconde Guerre Mondiale…
Et bien ce soucis du détail va coûter cher à Activision, puisque la société a été tout simplement priée de remballer toutes les versions du jeu vendues en Allemagne, à cause d’une loi très restrictive vis-à-vis de la représentation de tels symboles dans un jeu.
Cette loi n’est pas nouvelle, puisqu’elle avait déjà sanctionné Wolfenstein 3D à l’époque
Reste à savoir si Raven et Activision sortiront une version spéciale du jeu pour ce pays, dénuée de tous symbole nazi, comme la version SuperNES de Wolf3D en 1994 (où les bergers allemands avaient été remplacés par des rats géants…)

De l’art de créer une atmosphère…

Dans un long article, un journaliste du site anglophone PopMatters compare les jeux Bioshock et Wolfenstein, et la manière dont ceux-ci représentent avec un soin énorme l’environnement dans lequel le joueur évolue, mais évoque aussi la grande réussite de Bioshock par rapport à Wolfenstein : le sentiment d’immersion du joueur dans le monde qu’il traverse, et le fait qu’il incarne véritablement son personnage, à travers ses doutes, ses interrogations, et même ses peurs, sans mise en scène artificielle. Un bel article, surtout pour ceux, comme moi, qui ont eu la chance de jouer à Bioshock (je viens de le finir !). À lire !

Des tests pas que positifs…

Ce site étant totalement indépendant et géré par un fan de la série, il est donc de mon devoir de vous présenter l’actualité du jeu en toute objectivité. Et même si de nombreux tests assez positifs ont été publiés dans la presse en ligne (majoritairement anglophone), il y en a beaucoup d’autres bien plus négatifs sur le jeu.

Pour beaucoup, Wolfenstein est loin des attentes suscitées par la prestigieuse série, et ne serait qu’un banal FPS sans grand intérêt. Cela est très décevant pour les fans (comme moi) de la série, qui a toujours connu le succès depuis 1981, et ce jusqu’à Enemy Territory, grâce auquel Wolfenstein, après s’être imposé grâce à un mode solo nerveux, original, et divertissant, s’imposait totalement en multijoueur grâce à son mode à objectifs très réussi.
Tout cela semble terminé avec Wolfenstein. Le Golden Boy du FPS a subi lui aussi la crise, et ressort bien peu fièrement de tous les tests et articles qui lui sont consacrés sur le Net…

Voici donc une liste non-exhaustive des différents tests publiés sur le Net, principalement francophones, sur le jeu :
Wolfenstyle : ce site amateur dédié à Wolfenstein est très sévère sur le jeu, qu’il considère comme un ratage complet. Ils n’ont testé que la version bêta du multi, mais cela était suffisant, d’après leurs arguments, pour se faire une idée concrète sur le jeu final.
Clubic : Le très bon titre, “Faut-il vraiment sauver le soldat Blazkowicz ?”, laissait présager du pire… Finalement, le jeu est qualifié de moyen, avec un multi raté, et un jeu solo chiant… Au final, ils le qualifient de “pétard mouillé”…
JeuxActu : Jeu plaisant mais moyen, Wolfenstein n’innove plus, il ne fait que suivre le mouvement… Voilà la conclusion de l’article, terrible finalement… Le multijoueur est qualifié comme étant “en régression”… A voir : le test en vidéo du jeu.
Game Focus : Jeu décent, mais qui sent le réchauffé, il ne gagnera certainement pas le titre de Jeu de l’année, selon eux… En conclusion : “le jeu ne fera pas honneur à la franchise mais il ne ternira pas celle-ci pour autant”. Tout est dit.
Generation NT : Pour finir, terminons sur un test plus positif, avec Generation NT, qui parle d’un jeu honnête, qui est quand même prenant et diversifié. Comme quoi, il est difficile de dégager une tendance générale pour Wolfenstein, tant les tests peuvent varier du tout au tout !

A noter aussi que même si Wolfenstein se classe dans plusieurs tops de vente, il semblerait que le chiffre de ses ventes totales soit très décevant, certains évoquant même un nombre de ventes catastrophique de 106.000 exemplaires (tous supports confondus), ce qui pourrait expliquer les licenciements récents chez Raven et Endrant… Méfiance donc, mais il est vrai que tous ces mauvais tests (surtout dans la presse francophones) n’auront pas aidé à vendre le jeu…

Gagnez Wolfenstein sur XBox

De nombreux sites de news francophones proposent un concours pour gagner un exemplaire de la version XBox360 de Wolfenstein. N’hésitez pas à y tenter votre chance !

ZeDen
XBox Mag
XBox Gamer

Si vous avez d’autres adresses de sites proposant le même concours, n’hésitez pas à les mentionner via les commentaires de la news ! Attention que certains de ces sites imposent que vous soyez membre pour jouer au concours.

Pour rappel (oui je suis généreux), Wolfenstein est un jeu développé par Raven Software (partie solo) et Endrant Studios (partie multi), produit par id Software, et édité par Activision (BO de Bill Brown), qui narre les aventures de l’agent William “BJ” Blazkowicz qui enquête, notamment, dans la ville d’Isenstadt à propos de l’utilisation que font les scientifiques nazis d’un pouvoir occulte tiré du Soleil Noir (Black Sun), et qui permet d’entrer dans la dimension parallèle du Voile (Veil).
Une amulette à cristaux vous permet d’utiliser ces pouvoirs, et de combattre les ennemis, à l’aide des Résistants locaux du Cercle de Kreisau.
Pour plus d’infos sur le jeu et la série Wolfenstein, explorez ce site (ou même Wikipedia). Bonne chance !

Les pépites (germaniques) de Wolfenstein

Parmis les très nombreux tests qui déboulent actuellement sur le Net sur Wolfenstein, citons cet article très amusant du site anglophone PC Games Hardware, qui met en avant les très nombreux petits détails qui permettent d’enrichir les cartes du jeu (des cartes ou des affiches de propagande au mur, des boites de conserve de l’époque, etc…), mais qui ne sont parfois pas très précis, surtout au niveau linguistique, avec de nombreuses fautes d’Allemand que les joueurs teutons remarqueront peut-être (des mélanges entre Anglais et Allemand, des lettres manquantes dans des mots de la langue de Goethe, des fautes de grammaires, etc…) !
Mais cela n’enlève rien au travail énorme qu’a accompli Raven Software pour ajouter tous ces détails qui peuvent paraitre inutiles, mais qui ajoutent au final de la densité et de la vie aux environnements du jeu (et l’erreur, même de syntaxe allemande, est humaine ! ^^) !

Serveur dédié disponible

Le serveur dédié complet de Wolfenstein est disponible au téléchargement chez GamersHell, sans devoir installer ni posséder le jeu.
Vous pourrez profiter d’un petit outil additionnel qui vous permettra de configurer les paramètres du serveurs, sauver différents profils, et lancer le serveur pour que nombreux joueurs puissent venir s’y amuser (pas vous, il vous faut le jeu complet alors ^^).

Mise à jour : La page dédiée est disponible, avec la traduction du ReadMe du serveur.