John Carmack joins facebook!John Carmack rejoint facebook !

To be more precise: his employer Occulus VR has been bought by facebook for around 2 billion dollars. It means that the giant social network is very interested in the virtual reality technologies, which have a very bright future. It will also bring a lot of cash to the company, which will be able to expand without any problem. Nevertheless, nobody knows what will be the future of this company…

Pour être précis, c’est Occulus VR, son employeur depuis quelques mois, qui vient de se faire racheter pour près de 2 milliards de dollars. Le réseau social titanesque s’intéresse donc activement à la réalité virtuelle, promise à un très bel avenir, et elle apportera surtout beaucoup d’argent à la société, qui devrait pouvoir se développer sans grand soucis. Reste à voir ce que cela signifie à long terme…

Interview of John Carmack about id Software and Occulus VRInterview de John Carmack à propos d’id Software et d’Occulus VR

John Carmack was recently interviewed by USA Today website about his new job at Occulus VR (where he’s the Chief Technical Officer on the virtual reality headset, the Occulus Rift), but also on the reasons why he left id Software:

When Carmack joined Occulus VR, he thought he could continue to work for id and integrate the virtual reality technologies into the two next projects of the studio: Wolfenstein: The New Order and Doom 4. However, the publisher and owner of id, ZeniMax, declined the proposal. « It would have been a huge win, » says Carmack. « It seemed like a sensible plan for me. »

If they agreed, Carmack would have continued to work for id. « I would have been content probably staying there working with the people and technology that I know and the work we were doing, » he says. « But they couldn’t come together on that which made me really sad. It was just unfortunate, » Carmack says. « When it became clear that I wasn’t going to have the opportunity to do any work on VR while at id software, I decided to not renew my contract. »

Carmack works for Occulus VR from his home in Dallas, and not in Irvine, California, where the company has its offices. They collaboration started in a web forum, where he discussed with the Occulus VR founder, Palmer Luckey, who sent him a prototype of the Occulus Rift. Once he received it, Carmack did some improvements on the movement tracking system and the image quality, and showed the headset working with Doom 3 at the E3 expo in 2012.

Since this sad episode, Carmack is working full time on the Occulus Rift, and has a lot of fun on it: « While Oculus is still kind of scary fast in terms of all the people coming on there is still the sense that a handful of us are going to crunch really hard and get something done by next Thursday. »

Here is an interview he did last October for Engadget about Occulus VR:

John Carmack a récemment accordé une interview au site américain USA Today à propos de son travail chez Occulus VR (où il est directeur technique sur le projet de casque de réalité virtuelle, l’Occulus Rift), et surtout sur les raisons qui l’ont poussé à quitter id Software :

Lorsque Carmack a rejoint Occulus VR, il voulait continuer à travailler chez id pour y intégrer les technologies de réalité virtuelle dans deux projets du studio : Wolfenstein: The New Order et Doom 4. Seulement, l’éditeur et propriétaire du studio, ZeniMax, a refusé l’offre. « Ca aura été gagnant-gagnant », affirme Carmack. « Cela me semblait être une très bonne idée. »

Sans ce refus de l’éditeur, Carmack aurait continué à travailler pour id. « J’aurais été ravi d’y rester et de travailler avec des gens et des technologies que je connais bien sur les projets en cours », affirme-t-il. « Mais ils n’ont pas été d’accord à ce sujet, ce qui m’a vraiment fait de la peine. C’était dommage, et lorsqu’il semblait clair que je n’aurais jamais la possibilité de travailler sur une quelconque technologie de réalité virtuelle pour id, j’ai décidé de ne pas renouveler mon contrat ».

Carmack travaille pour Occulus VR depuis Dallas, et non à Irvine, en Californie, où est établie la société. Leur collaboration a commencé dans un forum de discussion, où il a fait la connaissance du fondateur de la société, Palmer Luckey, qui lui a ensuite envoyé un prototype de l’Occulus Rift. Après l’avoir reçu, Carmack a procédé à quelques améliorations sur le dispositif de détection de mouvement et sur les écrans, entre autres, et a effectué quelques démos de l’appareil avec le jeu Doom 3, notamment lors de l’E3 en 2012.

Passée la déception de son départ d’id, il travaille dorénavant à plein temps sur l’appareil, et prend beaucoup de plaisir dans sa nouvelle tâche : « Même si c’est assez effrayant de voir autant de gens intégrer la société, on sait que bon nombre d’entre nous allons toujours travailler très dur, et produire quelque chose  de concret pour le jeudi suivant ».

Voici une interview qu’il a accordée à Engadget en octobre dernier à propos d’Occulus VR (en Anglais) :