[:en]History of Wolfenstein series[:fr]L’histoire de la série Wolfenstein[:]

[:en]Ahoy has released a very good video about the history of the Wolfenstein series, focusing on the release of Wolfenstein 3-D in 1992.

https://www.youtube.com/watch?v=BSb87DC-PtA[:fr]Ahoy a publié une excellente vidéo sur l’histoire de la franchise Wolfenstein, avec un focus sur la sortie de Wolfenstein 3-D en 1992.

Notez que vous pouvez activer les sous-titres et les traduire en Français, ils sont très fidèles au texte d’origine.[:]

Wolfenstein: Enemy Territory soundboardLes sons de Wolfenstein: Enemy Territory

If – like me – you have spent plenty of hours playing Wolfenstein: Enemy Territory more than 10 years ago (yes, already…), this website will certainly bring you some good old memories about the game. Via a menu similar to the Wolf:ET one, it gives you access to all the sounds of the game through a soundboard where you can click on some buttons to hear all the shouts and sound effects as they were in that legendary game. Wunderbar!

Si, comme moi, vous avez passé une quantité innombrable d’heures à jouer à Wolfenstein: Enemy Territory il y a (déjà !) plus de 10 ans, ce site va certainement vous rappeler d’excellents souvenir sur ce jeu. Via un menu similaire à celui de Wolf:ET, il vous donnera accès à tous les sons du jeu grâce à une multitude de boutons vous permettant d’entendre tous les effets sonores tels qu’ils étaient dans ce jeu de légende. Wunderbar!

Happy 11th birthday, Wolfenstein: Enemy Territory!Joyeux 11ème anniversaire, Wolfenstein: Enemy Territory !

I join Splash Damage to celebrate the 11th birthday of one of the most successful and beloved team multiplayer game ever! You can read the news about the last year’s 10th birthday of the game in order to have a good retrospective of the game, or even go back in the archive of this site, and read the news (in French) celebrating its release 11 years ago! Medic!Je me joins à Splash Damage afin de célébrer le 11ème anniversaire de l’un des meilleurs jeux multijoueurs par équipe jamais conçu ! Vous pouvez relire l’article de l’année passée sur son 10ème anniversaire afin d’avoir une bonne rétrospective du jeu, où même vous plonger dans les archives de ce site et relire la news célébrant sa sortie il y a exactement 11 ans ! Medic !

Last Wolfenstein: Enemy Territory tournamentsDernier tournois de Wolfenstein: Enemy Territory

After the closing of Wolf:ET tournaments at Electronic Sports League, and the end of ClanBase, a chapter of Wolfenstein: Enemy Territory history is closed, after 11 years of good work. Splash Damage – the developers of the game – celebrated that moment in a post on their official blog, showing the video of the very last ClanBase’s ET EuroCup final:


Watch live video from TosspoT on TwitchTV

 

Splash Damage, after the mean critical reception of their last game – Brink – which however did very good sales (more than 2.5 millions copies sold, with more than $140 millions dollars of revenuesfor the company), and the success of Batman: Arkham Origins, from which they created the multiplayer part, works currently on their new free-to-play FPS called Extraction (previously known as Dirty Bomb), planned for this year.

Note that the company from London has recently moved to new offices, after having lived in 4 buildings previously. In a post on their blog, they remind about all these places, and all the memories that happened there, including the development of Wolfenstein: Enemy Territory in the Ironstone House, above a pub where they designed many maps for RtCW and ET, according to them.

The offices of Splash Damage in 2003
The offices of Splash Damage in 2003
The offices of Splash Damage in 2014
The offices of Splash Damage in 2014 (concept)

 

 

Après l’arrêt des tournois de Wolf:ET chez l’Electronic Sports League et la fermeture de ClanBase, c’est une page qui est entrain de se tourner pour Wolfenstein: Enemy Territory, après 11 ans de bons et loyaux services. Splash Damage (le développeur du jeu) l’a célébrée dans un article sur leur blog officiel, en diffusant la vidéo de la dernière finale de l’ET EuroCup de ClanBase :


Watch live video from TosspoT on TwitchTV

 

Splash Damage qui, après une réception mitigée de leur dernier jeu Brink, mais d’excellentes ventes (plus de 2,5 millions de copies écoulées, générant plus de 100 millions d’euros de revenus pour la société), et le succès du jeu Batman: Arkham Origins, dont ils avaient développé le mode multijoueur, travaille actuellement sur le FPS free-to-play Extraction (anciennement Dirty Bomb), prévu pour le courant de cette année.

A noter que la société londonienne a déménagé récemment dans de nouveaux locaux, après avoir vécu dans 4 bâtiments auparavant. Dans un billet sur leur blog, ils présentent ceux-ci, et tous les moments historiques qui s’y sont passés, avec notamment le développement de Wolfenstein: Enemy Territory dans la Ironstone House, au-dessus d’un bar où ils ont, d’après eux, conçu bon nombre de cartes pour RtCW et ET.

Bureaux de Splash Damage en 2003
Bureaux de Splash Damage en 2003
Bureaux de Splash Damage en 2014
Bureaux de Splash Damage en 2014 (vue d’artiste)

 

 

Happy 10th Birthday, Wolfenstein: Enemy Territory!Joyeux 10ème anniversaire à Wolfenstein : Enemy Territory !

Wolfenstein: Enemy Territory was released exactly 10 years ago. ET was a free multiplayer game that quickly became a big success on the net, gathering a huge and loyal community of players. Their creator, Splash Damage, posted today an entry on their blog in order to celebrate this birthday, with some pictures of the development of the game.

First planned to be a solo and multiplayer expansion pack for Return to Castle Wolfenstein (2001), Wolf:ET was based on the excellent multiplayer mode of RtCW, created by Nerve Software, and improved by Splash Damage for that extension. But when the development of the solo part (being developed by Mad Doc Software) was canceled by Activision and id Software, they were facing a big problem: what to do with the excellent work of Splash Damage? They took an original – and very courageous – decision: distribute it freely and in standalone mode! At the end, the success that the multiplayer part of RtCW got was greatly increased for Wolf:ET, and it was not a coincidence.

Wolf:ET was proposing a gameplay where teams with various classes were fighting one against the other: a soldier, a medic, a lieutenant, a engineer and a covert ops. A team was attacking (usually the Allies) and the other one was defending (often the Axis). The attackers had to fulfill some objectives to defeat their enemies, while the defenders had to stop them doing that, and last as much as possible – during the period of the game – and block the attackers of doing at least their last objective. At the beginning, the game had two campaigns with 3 maps each, but the community quickly grew, and many mods and maps appeared for ET.

Its fast-paced game and its very nice and well-balanced maps (Fuel Dump, Rail Gun, Würzburg Radar, Siwa Oasis, Seawall Battery and Gold Rush) made of Wolf:ET a classic of team-based multiplayer FPS. Following the success of Wolf:ET, Splash Damage then released the very good Enemy Territory: Quake Wars (based on the futurist universe of Quake), Brink (with a similar gameplay), and soon Dirty Bombs (planned for 2013). More info on the Wolf:ET creators page and on the game encyclopedia.

 

Il y a dix ans jour pour jour sortait Wolfenstein : Enemy Territory, un jeu multijoueurs et gratuit qui aura bien vite un succès considérable sur Internet, fédérant une communauté de joueurs qui lui sera longtemps fidèle. Le studio qui a créé le jeu, Splash Damage, a posté aujourd’hui sur son blog un message afin de célébrer cet anniversaire, avec quelques images datant de l’époque de son développement.

Prévu à la base pour être une extension solo et multijoueurs à Return to Castle Wolfenstein (sorti en 2001), Wolf:ET se basait sur l’excellent mode multijoueur de RtCW, créé par Nerve Software, et qui avait été amélioré par Splash Damage pour cette extension. Mais l’abandon du développement de la partie solo (développée par Mad Doc Software) par Activision laissait l’éditeur et id Software devant un dilemme : que faire de l’excellent travail de Splash Damage ? Ils prirent donc une décision inédite (et très courageuse) : la distribuer gratuitement et en standalone ! Et le succès qu’avait déjà eu le multi de RtCW fût ainsi décuplé pour Wolf:ET, et cela n’était pas dû au hasard.

Wolf:ET proposait un jeu par équipe où s’affrontaient différentes classes de personnages : un soldat, un medic, un lieutenant, un ingénieur, et un espion. Une équipe attaquait (généralement les Alliés) pendant que l’autre défendait (les Forces de l’Axe en général). Les attaquants devaient accomplir différent objectifs pour vaincre leurs ennemis, tandis que les défenseurs devaient les en empêcher, et tenir le plus longtemps possible (durant toute la durée de la partie), afin que les attaquants ne puissent pas accomplir leur objectif final. Au départ composé de deux campagnes de 3 cartes chacune, le jeu a rapidement eu une communauté très active, et de nombreux mods et cartes.

Ses parties endiablées et ses cartes très réussies (Fuel Dump, Rail Gun, Würzburg Radar, Siwa Oasis, Seawall Battery et Gold Rush) en ont fait un classique des FPS multi en équipe. Surfant sur le succès de Wolf:ET, Splash Damage a ensuite sorti le très réussi Enemy Territory : Quake Wars (basé sur l’univers futuriste de Quake), Brink (avec un mode de jeu similaire), et bientôt Dirty Bombs (prévu pour cette année). Plus d’informations sur la page des créateurs de Wolf:ET, et sur l’encyclopédie du jeu.